Agence Artémizia

Rêves en récit

Pas de deux pour un anniversaire

Pas de deux pour un anniversaire

« En juin 2010 j’ai organisé l’anniversaire surprise d’une dame passionnée de danse classique. Son mari souhaitait une soirée raffinée et prestigieuse mais également il désirait offrir à sa femme un cadeau unique, original et mémorable.

Pour répondre à ses vœux, j'ai engagé deux danseurs de l'Opéra de Paris dont Myriam Ould-Braham qui Première Danseuse lors de la soirée, a été nommée depuis Danseuse Etoile

Après un dîner somptueux dans les salons d’un palace, les deux virtuoses du Ballet ont interprété le célèbre pas de deux du Lac des Cygnes. La performance émerveilla la cliente qui versa des larmes d’émotion et tous les invités furent enchantés d’un spectacle si exceptionnel. »

Mariage sous chapiteau

Mariage sous chapiteau

« En 2011, j’ai mis en scène l’organisation d’un mariage prestigieux dans une propriété privée de la Côte d’Azur. Le couple de mariés désirait que la journée soit placée sous le thème du cirque et la soirée animée par un célèbre duo de comiques*. Ce souhait était pour eux un rêve d’enfant et une attraction surprise pour leurs invités.

Le couple aimait l’extravagance et exigeait que chaque chapitre de la journée, chaque détail soient minutieusement élaborés dans ce sens.  Ainsi, les cartons d’invitation furent réalisés d’après une ancienne affiche d’un cirque célèbre, les mariés avaient optés pour des tenues originales et peu conventionnelles, tous deux arrivèrent à la marie du village à cheval, lui en costume de dompteur de lion, elle en écuyère. Des costumes d’animaux sauvages avaient été confectionnés pour les six enfants d’honneur.

La cérémonie laïque a été orchestrée par Monsieur Loyal. Coté décoration, des tables rondes avaient été disposées sur la grande pelouse. Chacune était recouverte d’une tonnelle en forme de chapiteau à rayures blanches et noires, ornés de guirlandes lumineuses. De faux serveurs s’étaient glissés parmi les vrais et officiaient durant le repas en cumulant péripéties, maladresses, comportements décalés.

En fin de dîner, le jardin fut subitement plongé dans le noir. Aux premières notes d’Otto e mezzo de Nino Rota, une poursuite éclaira le fond du jardin et l’on découvrit un orchestre endiablé. Puis des acrobates, des jongleurs, des échassiers, cracheurs de feu apparurent. Alors les deux vedettes chevauchant, chacune d’elle, le dos d’un éléphant firent une entrée triomphale. Le « Bonsoir » que lança le couple retentit dans les hauts parleurs et déclencha les réactions de stupéfaction du public et les rires de toute part. Les mariés précédés des invités emboitèrent le pas du cortège et tous assistèrent à un show privé sur une scène aménagée. La surprise fut complète, la journée laissa à chacun un souvenir indélébile »

* Dans un souci de confidentialité nous n’indiquons pas le nom des artistes.
<<  1 2